Dans la tête d’un bénévole

Une expérience de bénévole sur une course ou un match dépasse le caractère sportif : le facteur humain prend naturellement le pas. Elle ouvre des perspectives. Découvrez la véritable teneur d’une mission de bénévolat de l’intérieur.

Se lever aux aurores avec le sourire pour se rendre sur les lieux de la course et préparer tout ce qu’il faut pour qu’elle puisse se dérouler dans les meilleures conditions possibles. Voilà le rôle d’un bénévole. Sur le papier du moins. Car ce que la liste des missions ne dit pas, c’est que le bénévole rentrera chez lui avec une expérience personnelle où le sport ne se place finalement qu’en second plan. Il aura rencontré des personnes qu’il n’aurait jamais rencontré en temps normal avec qui des liens pourront perdurer, il aura participé à une organisation qui lui apportera une ouverture d’esprit supplémentaire, et il aura passé une journée qui lui donnera de nouvelles perspectives.

Qui de mieux placé pour parler des missions des bénévoles et de tout ce que ces expériences ont de bon ? Les bénévoles eux-mêmes bien sûr ! Amandine, Hugo et Guillaume vous partagent leur ressenti lors d’événements comme l’IronMan de Vichy, la Zombie Run de Lyon ou encore un match de Paris Basketball.

Le bénévolat dans la vie personnelle

Guillaume

« Le bénévolat m’apporte une ouverture d’esprit et des nouvelles expériences que je n’aurais pas pu avoir en dehors. Ce sont des moments enrichissants pour le coeur car cela me permet de faire de belles rencontres avec des personnes différentes qui ont des centres d’intérêts similaires aux miens. »

Amandine

« Suite à une blessure au genou qui m’a empêché de faire du sport, je me suis inscrite au marathon du Beaujolais en tant que bénévole. À défaut de pouvoir courir, j’ai participé au bon déroulement de l’événement ! Quand on a la passion, c’est super car on partage les mêmes valeurs que les coureurs et on sait comment les encourager. »

Hugo

« J’ai le sentiment d’être utile car sans bénévoles, beaucoup d’événements sportifs auraient du mal à être mis en place. C’est aussi un excellent moyen de rencontrer de nouvelles personnes et de tisser des liens forts. »

Le bénévolat dans la vie dans la vie professionnelle :

Hugo

« Moi qui souhaite travailler dans le monde du sport : c’est un excellent moyen de comprendre tout ce qui peut se passer derrière la scène. Cela me permet de découvrir tout ce qu’on ne voit pas lorsqu’on reste chez soi à regarder des matches quels que soient les sports. »

Amandine

« En tant qu’assistante commerciale, le bénévolat m’apporte une meilleure écoute, un sens du service et de la bienveillance auprès des autres. »

Le bénévolat, ça se partage :

Guillaume

« J’aime partager mes ressentis de bénévole avec mes proches et j’espère qu’ils en sont fiers. »

Hugo

« Je partage mes expériences avec mes proches dans la mesure où j’apprécie beaucoup en parler pour raconter les aventures que je vis lorsque je suis bénévole. »

Comment motiver quelqu’un à devenir bénévole ?

Guillaume

« C’est une expérience enrichissante pour le coeur et ça permet de faire de belles rencontres avec des personnes différentes mais qui partagent des centres d’intérêt similaires. »

Amandine

« Le bénévolat, c’est de superbes rencontres avec des personnes de tous horizons. Beaucoup de rires et d’expériences échangées : c’est une petite famille. Il m’arrive de retrouver certains bénévoles en dehors d’événements sportifs. Les organisateurs sont bienveillants et prennent soin de nous en nous offrant l’hébergement et des cadeaux. »

Hugo

« Si vous aimez le sport, être utile, rencontrer du monde et découvrir les coulisses de tous les événements sportifs : le bénévolat est fait pour vous ! »

L’événement sur lequel ils rêvent d’être bénévole

Guillaume

« Les JO 2024 à Paris. »

Amandine

« L’UTMB. »

Hugo

« Le Tour de France. »

Les sportifs qu’ils rêvent de rencontrer via le bénévolat

Guillaume

« Teddy Riner, Lindsey Vonn et Megan Rapinoe. »

Amandine

« Kilian Jornet. »

Hugo

« Richie Porte et Peter Sagan. »

Les trois qualités qu’il faut avoir pour être bénévole

Guillaume

« Avoir du coeur, savoir écouter et ouverture d’esprit. »

Amandine

« Bienveillance, polyvalence et engagement. »

Hugo

« Flexibilité, dynamisme et bienveillance. »

Les trois défauts qu’il faut faut avoir pour être bénévole

Amandine

« Hyperactif, matinal et gourmand. »

Hugo

« Chevronné, disponibilité débordante et la flexibilité. »

Par Gabriel Duclos